Journée des animateurs au GRS de Chauffailles

par | Juin 16, 2022

Aujourd’hui, c’est la fête, alors comme dans la chanson, chacun fait ce qui lui plait.
Est proposé à tous les animateurs ainsi qu’aux aidants : une petite marche de 7km 500 dont le départ est prévu à Tancon à 8H45, ou bien juste la possibilité de venir pour le repas à 12H30

Nous nous retrouvons 26, prêts à prendre les chemins sous la houlette des animateurs «spécial marche» Tous ceux qui ont pu sont là pour nous encadrer, nous guider, nous emmener à la découverte de nouveaux lieux.. Oui, c’est la fête !!!

Et c’est le départ. Le groupe s’échelonne sur les chemins accueillants et frais, la température est idéale, que du bonheur car la journée s’annonce belle aujourd’hui. Shorts et mini-jupes sont de sortie. Papotages assurés entre les uns et les autres, ceux que l’on voit souvent et ceux que l’on a un peu perdu de vue ces derniers mois.
Comme toujours, à l’avant : les gazelles… qui filent droit devant elles, et à la queue, les amoureux de la nature, qui la déguste.
Une belle histoire est racontée par un marcheur… elle parlait d’amoureux… et d’une belle jeune fille qui se noyait dans un étang (que nous avions devant nous, mais asséché) … j’aimerais bien la réentendre car elle s’est évaporée …

Notre chemin passant derrière l’église et le château de Châteauneuf, je n’en crois pas mes yeux… c’est une découverte pour moi qui n’ai jamais eu l’occasion d’aborder ces lieux par ce côté. Un petit tour à l’intérieur de l’Eglise où je fais remarquer un écusson en relief qui me tient à cœur, peut-être en aurai-je des nouvelles un de ces jours ?
La petite place sous les platanes nous offre un excellent point de vue pour admirer Châteauneuf et Saint Maurice inondés de soleil, avant de continuer notre aventure.

Surprise, à un moment donné, une grande affiche du GRS nous guide vers un lieu frais, convivial.
Merci, merci pour cet apéro champêtre et gourmand dont nous avons été gratifiés sur la presque fin de notre parcours. Tout le comité directeur (ou presque) est là derrière une buvette couverte de gourmandises : grattons, saucisson et petits cubes de fromage … avec un innocent jus de fruits délicieux agrémenté de divers jus de la treille et préparé par notre président. Vous l’avez compris : le piège. Mes jambes ont eu comme un léger « coup de mou » en redémarrant … heureusement, une bande verte centrale indiquait le milieu du chemin, et j’aurais pu me raccrocher aux bras de preux chevaliers si mon léger tangage avait tourné vinaigre.

Pour ce beau jour, la consigne du grand chef : arborer le maillot du GRS. D’accord… mais la couleur n’ayant pas été précisée, on voit aussi quelques anciens qui se sont glissés au milieu de la dernière fournée : vert nil, il y a donc aussi du gris clair et du violet, mais l’ambiance générale est dans le ton de vert et apporte une note douce à l’ensemble.

C’était très beau de voir tous ces maillots aller se rassembler sur le gazon à la demande du spécialiste de la photo avec trépied de campagne. Quelques consignes sont données pour que nous soyons plus cool : souriez… grimacez… faites de grands gestes…
Sachant que le « petit oiseau automatique » était en décalage sur nous, je suis curieuse de voir les résultats.
Une fois la photo « souvenir » faite, nous pouvons rentrer nous installer pour le repas.

Comme toujours, pendant que nous marchions, abeilles et bourdons ont mis leur grain de sel pour que l’on se sente comme chez soi. Les tables installées pour 67 participants, agrémentées de jolis bouquets de fleurs (certains jardins ont dû être dévalisés) !!!! Merci à vous, c’était très beaux, tant par la variété des spécimens que par leurs couleurs magnifiques et leurs présentations artistiques. J’ai beaucoup apprécié ce partage, et je ne pense pas être la seule.

Que dire du menu ? tout était bon, la présentation soignée et le service assuré avec gentillesse et classe par des pros. Merci au GRS de Chauffailles de nous avoir gâtés.

Il est bon et agréable de se sentir appréciés et reconnus dans ce que nous pouvons offrir à ce moment de notre vie où nous sommes encore capables de nous exprimer bien que différemment de l’époque où nous étions dans le monde du travail.

Une certaine tristesse cependant, flotte autour de nous. Nous avons besoin d’une « relève », nous avons besoin d’être « plus nombreux », les effectifs s’éclaircissent chaque année… nous avons « besoin d’aide, » nous avons tout simplement besoin de vous… qui ne savez pas encore de quoi vous pouvez être capables.
Venez, essayez-vous, goutez avec nous le plaisir de partager et le bonheur qu’il apporte.

Francine

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x